top of page

À la découverte de l’ostéopathie : le prochain pas vers votre bien-être

ostéopathie

Basée sur des techniques exclusivement manuelles, l’ostéopathie est une méthode de soins complémentaire qui vise à prévenir, détecter et améliorer les pertes de mobilité du corps. Elle considère l’être humain comme un « tout » et part du principe qu’une bonne santé repose sur l’équilibre fonctionnel entre les différentes structures de l’organisme.


Que soigne l’ostéopathie ? Quelles manipulations ostéopathiques peuvent être réalisées ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette médecine holistique alternative, véritable alliée pour votre santé.


Qu’est-ce que l’ostéopathie ? Définition et législation


L’ostéopathie est une méthode de soins manuelle, fondée aux États-Unis au XIXe siècle par le médecin Andrew Taylor Still.


Une médecine holistique


définition ostéopathie

À la fois curative et préventive, elle permet de déceler et soigner les tensions ou les déséquilibres dans le corps susceptibles d’entraîner des douleurs et des troubles de la santé. Grâce à un toucher très spécifique, la main du thérapeute va pouvoir percevoir les nœuds de tension accumulés et agir en profondeur pour aider l’organisme à s’en libérer.

« Seuls les tissus savent » (Rollin E. Becker, ostéopathe).

À cette fin, la médecine ostéopathique s’intéresse au corps humain dans sa globalité et le considère comme un « tout » indissociable. Toutes les parties du corps sont reliées entre elles et dépendent les unes des autres. Une perte de mobilité dans l’une des structures de l’organisme (articulaire, viscérale, musculaire ou ligamentaire) peut ainsi avoir des conséquences sur toutes les autres, et entraîner un déséquilibre et une altération de l’état de santé. C’est donc grâce à des manipulations précises sur certaines parties du corps que le thérapeute peut identifier et soigner les déséquilibres de l’organisme pour lui redonner sa pleine mobilité.


Ce principe de globalité induit également que le corps et l’esprit sont tout autant indissociables. Qu’elles soient positives ou négatives, les émotions qui nous traversent ne sont pas simplement des expériences mentales. Elles peuvent laisser de véritables « empreintes » dans certaines structures du corps et se manifester sous différentes formes (restrictions de mouvement, déséquilibres structurels, blocages énergétiques…). C’est ce que l’on appelle la somatisation.


Ainsi, un ostéopathe ne soigne pas un symptôme ou une blessure. Il prend en charge le patient dans sa globalité, avec son histoire, son mode de vie et son état émotionnel passé et présent.


Une discipline de santé encadrée

législation ostéopathie

Parce qu’elle repose sur des gestes délicats agissant en profondeur sur les tissus du corps humain, l’ostéopathie est une pratique très réglementée en France. Reconnue comme une discipline de santé à part entière depuis la loi du 4 mars 2002, elle ne peut être exercée que par des praticiens habilités. Le diplôme d’ostéopathie sanctionne 5 années d’étude obligatoires et doit avoir été délivré par un organisme agréé par le ministère de la Santé.


Pour profiter des bienfaits de cette thérapie manuelle très complète, sachez que vous pouvez tout à fait consulter votre ostéopathe à Paris 16 sans passer par votre médecin traitant.






Quels sont les grands principes en ostéopathie ?


L’ostéopathie repose sur plusieurs principes fondamentaux énoncés par son fondateur, le Docteur Andrew Taylor Still :

  • L’unité du corps ;

  • L’interdépendance de la structure et de la fonction ;

  • La capacité du corps à s’auto-guérir ;

  • L’importance capitale de la circulation des fluides.

L’unité du corps


L’ostéopathie considère le corps comme un ensemble dans lequel toutes les parties sont indissociables et interagissent les unes avec les autres. Os, articulations, muscles, ligaments, organes… Lorsque l’une des composantes de l’organisme est perturbée dans son fonctionnement, toutes les autres peuvent en être impactées. Un déséquilibre au niveau du bassin, par exemple, bouleverse complètement votre posture et force votre organisme à compenser cette asymétrie en surchargeant d’autres parties du corps (hanches, genoux, chevilles…). C’est pour cette raison que votre ostéopathe manipule parfois des zones du corps très éloignées de votre douleur initiale.


Nous l’avons évoqué précédemment, ce principe de globalité implique également que le corps et l’esprit sont étroitement liés. Un pic de stress, de l’anxiété chronique ou l’accumulation d’émotions négatives peuvent avoir une incidence sur le plan physique. D’une personne à l’autre, cela pourra se manifester de différentes façons (tensions, blocages, douleurs dorsales, troubles digestifs…).


La structure gouverne la fonction, et réciproquement


L’ostéopathie considère que les structures du corps et les fonctions qu’elles doivent remplir sont dépendantes les unes des autres. C’est-à-dire que l’état structurel du corps a une incidence directe sur sa capacité à fonctionner correctement.

« Toute maladie remonte à quelque désordre mécanique dans la machinerie du corps humain » (A. T. Still).

Une structure saine remplira parfaitement le rôle pour lequel elle a été conçue. En cas d’altération et de perte de mobilité, en revanche, son fonctionnement sera perturbé, diminué, voire complètement interrompu.


Les mécanismes d’auto-guérison du corps


En ostéopathie, le corps est considéré comme un système perfectionné, capable de mécanismes de régulation pour se maintenir dans un état d’équilibre, de fonctionnement optimal. C’est ce que l’on appelle l’homéostasie. Lorsque des perturbations ou des déséquilibres surviennent, le corps tente naturellement de les corriger pour retrouver ou maintenir son état d’harmonie. Il utilise pour cela des mécanismes d’adaptation, de défense et de réparation. C’est le cas par exemple des réactions inflammatoires en réponse à une allergie, ou de l’éternuement, véritable réaction réflexe pour expulser les microbes de notre corps.


Lorsque ces mécanismes sont insuffisants et que le corps ne parvient pas à réguler les contraintes ou les perturbations qu’il subit, le trouble fonctionnel s’installe (et avec lui, bien souvent des douleurs). C’est là que l’ostéopathe intervient, en stimulant les zones du corps où la mobilité est altérée pour aider l’organisme à retrouver sa pleine vitalité.


La libre circulation des fluides


Pour que les processus naturels de défense et de guérison du corps soient efficaces, il faut que les cellules puissent recevoir tous les nutriments dont elles ont besoin pour fonctionner. Les déchets doivent aussi s’évacuer correctement de l’organisme. Sang, lymphe, en somme, tous les liquides de l’organisme doivent pouvoir circuler librement.

Lorsque la circulation est entravée, en raison de tensions musculaires, de restrictions articulaires, ou autres, des déséquilibres physiologiques peuvent apparaître et véritablement dégrader l’état de santé. Là encore, le rôle de l’ostéopathe est crucial et ses manipulations permettent de faciliter la circulation des fluides dans les tissus.


Que soigne l’ostéopathie ?


Par son approche globale, l’ostéopathie peut aider à soulager les douleurs ou les gênes affectant tous les grands systèmes du corps humain.


système musculo-squelettique

Système musculo-squelettique


Les troubles de l’appareil locomoteur sont souvent causés par des blessures, des faux mouvements, des déséquilibres dans la posture ou des mouvements répétitifs sans période de récupération efficace. Tendinites, lombalgies, TMS, entorses et torticolis, notamment, font partie des motifs de consultations les plus fréquents.



système nerveux

Système nerveux


Les douleurs nerveuses résultent généralement de la compression d’un nerf, de tensions dans les tissus entourant les nerfs ou de troubles neurologiques. L’ostéopathie peut traiter un très grand nombre de troubles dans ce domaine (sciatiques, cruralgies, névralgies…).


système digestif

Système digestif


Considéré comme notre deuxième cerveau, le système digestif occupe une place centrale dans l’organisme. Et il est bien souvent le premier à être affecté lors d’un déséquilibre (constipation, diarrhées, reflux gastriques…).


système gynéco-urinaire

Système gynéco-urinaire


Les affections du système génito-urinaire peuvent notamment être liées à des problèmes structurels ou à des déséquilibres hormonaux (lors de la grossesse ou de la ménopause, par exemple). Chez l’homme, comme chez la femme, l’ostéopathie peut aider à soulager de nombreuses affections (incontinence, règles douloureuses, infections urinaires à répétition, difficultés à concevoir un enfant…).


système crânien et ORL

Système crânien et ORL


Les troubles du système crânien et ORL sont généralement causés par des problèmes de sinus, des tensions dans les structures crâniennes, ou des dysfonctionnements articulaires. L’ostéopathie intervient pour soulager ces déséquilibres, améliorer la mobilité des os du crâne, et traiter les différents symptômes associés (otites, migraines, sinusites, acouphènes…).


Système neurovégétatif


Aussi appelé « système nerveux autonome », le système neurovégétatif assure la régulation des fonctions non soumises au contrôle volontaire (comme la circulation et la respiration, par exemple). Lorsque ce système est perturbé, de nombreux troubles fonctionnels peuvent apparaître et impacter votre quotidien (état dépressif, insomnies, stress chronique…). En agissant sur les structures anatomiques directement liées à la régulation des réponses autonomes du corps, l’ostéopathie peut avoir une véritable influence sur le système neurovégétatif. Selon la nature des troubles identifiés, votre thérapeute pourra notamment vous proposer une méthode douce non-invasive, alliant les bienfaits de l’ostéopathie à ceux de la relaxation.


système vasculaire

Système vasculaire


Causés le plus souvent par des problèmes de circulation sanguine ou de pression artérielle, les motifs de consultations liés aux affections du système vasculaire peuvent être très variés (jambes lourdes, varices, œdèmes, hémorroïdes…). Pour soulager au mieux ce type d’affection, votre thérapeute pourra vous proposer une approche combinant ostéopathie et drainage lymphatique.


système pulmonaire

Système pulmonaire


De nombreuses maladies ponctuelles (grippe, bronchite…), ou chroniques (asthme, BPCO…), peuvent affecter les voies aériennes et causer des difficultés respiratoires. Si l’ostéopathie ne peut pas guérir la maladie en elle-même, elle permet toutefois d’en soulager les symptômes et de récupérer une respiration plus ample.



Quelles sont les techniques utilisées en ostéopathie ?


Dans sa pratique, l’ostéopathe peut s’appuyer sur un large éventail de techniques manuelles, qu’il peut adapter en fonction de son patient. On retrouve principalement 4 grandes catégories de manipulations :


  • Les techniques structurelles, qui se concentrent sur la mobilité des os, des muscles et des articulations ;

  • Les techniques viscérales, qui s’appuient sur la manipulation des différents organes ;

  • Les techniques crâniennes, qui agissent sur l’infime mobilité des os du crâne ;

  • Les techniques fasciales, qui ne ciblent qu’un seul type de tissus : les fascias. Ce sont des membranes qui entourent la plupart des composantes du corps humain (organes, muscles…).


À qui s’adresse l’ostéopathie ?


Du nourrisson aux personnes âgées, l’ostéopathie est une méthode de soins holistique bénéfique pour tous !


Nourrissons

nourrisson

Bien protégé pendant 9 mois, le nouveau-né doit à présent évoluer dans un nouveau monde. Coliques, régurgitations, difficultés de succions… De nombreux troubles peuvent affecter les nourrissons. Et même en l’absence de symptômes, certaines tensions liées à la grossesse ou à l’accouchement pourraient, plus tard, avoir une incidence sur la croissance.




Enfants et adolescents

enfants et adolescents

Entre poussées de croissance et bouleversement hormonaux, les enfants et adolescents peuvent être sujets à divers inconforts. Maux de dos, troubles psychomoteurs, douleurs de croissance… Un suivi ostéopathique régulier peut aider à apaiser ces différents symptômes et favoriser un développement harmonieux.





Adultes

adultes

Anxiété, burn-out, douleurs dorsales… Difficile d’échapper au stress de la vie courante, que ce soit au travail, ou dans la sphère familiale. Grâce à son vaste champ d’action, l’ostéopathie peut vous aider à faire le plein de vitalité et améliorer votre état de santé général.





Femmes enceintes

femme enceinte

Durant la grossesse, le corps subit de nombreux bouleversements physiques et hormonaux qui peuvent provoquer différentes gênes et douleurs (fatigue, maux de dos liés à la posture, nausées et vomissements…). L’ostéopathie de la femme enceinte est efficace pour soulager toutes ces perturbations et accompagner la future maman pour aborder sereinement l’arrivée de l’enfant.




Sportifs

sportifs

L’exercice physique peut parfois soumettre le corps à d’importantes contraintes, en particulier pour les sportifs professionnels. Contractures, douleurs articulaires, blessures… Le traitement ostéopathique peut soulager les tensions, voire les traumatismes subis par le corps, faciliter la récupération et participer à l’amélioration des performances sportives.




Séniors

séniors

La capacité d’adaptation du corps face aux perturbations du quotidien peut être mise à mal, les années passant. Rhumatismes, chutes liées à une perte de la mobilité, arthrose… De nombreuses blessures et pathologies peuvent affecter les personnes âgées. Une prise en charge ostéopathique peut être une précieuse alliée pour atténuer les effets du vieillissement et maintenir une bonne qualité de vie à travers les années.




Et parce qu’il vaut toujours mieux prévenir que guérir, quelques séances d’ostéopathie chaque année, même quand tout va bien, peuvent permettre de neutraliser les tensions naissantes avant qu’elles ne puissent s’installer et causer de véritables dégâts !






Existe-t-il des contre-indications à l’ostéopathie ?


Médecine alternative, l’ostéopathie ne présente en principe aucun danger pour la santé. Il existe toutefois un certain nombre de contre-indications et de précautions à prendre avant toute prise en charge. Sans que cette liste soit exhaustive, voici certaines contre-indications à l’ostéopathie :


  • Les pathologies provoquant une fragilité des tissus ;

  • Les traumatismes récents, toujours en phase de guérison ;

  • Les infections pouvant être aggravées par la manipulation des tissus ;

  • Les pathologies neurologiques graves, telles que le syndrome de la queue-de-cheval.

  • Etc.


Si vous souffrez d’un problème de santé bien identifié, vous pouvez tout à fait consulter votre médecin pour recueillir son avis. Dans tous les cas, votre ostéopathe s’assurera de recueillir un certain nombre d’informations concernant votre situation et votre état de santé général. Lors de ces échanges durant la séance, votre praticien pourra, si besoin, vous adresser à un professionnel de santé.


L’ostéopathie, une pratique bénéfique pour tous




Une prise en charge adaptée et des soins personnalisés




Une approche douce et efficace en profondeur




Une ostéopathe D.O. spécialisée en santé psychosomatique




Une prise de rendez-vous rapide en ligne




Un cabinet chaleureux au cœur du 16e arrondissement de Paris


Comentarios


bottom of page