top of page

Ostéopathie pendant la grossesse : prenez soin de vous et de votre bébé naturellement

osteopathe femme enceinte

La grossesse est une période de changements physiologiques majeurs pour une femme. Durant ces 9 mois, le corps subit toute une série de transformations pour accueillir et soutenir la croissance du bébé. S’ils sont tout à fait naturels, ces bouleversements peuvent toutefois s’accompagner de nombreuses douleurs et inconforts pour la future maman. Problèmes de dos, nausées, remontées acides… Par son approche douce et naturelle, l’ostéopathie offre une solution très efficace pour soulager tous ces petits maux et vous aider à profiter pleinement de cette période si particulière. Quand consulter un ostéopathe pour femme enceinte ? Existe-t-il des contre-indications ? Tour d’horizon des nombreux bienfaits de l’ostéopathie pendant la grossesse et dans les semaines qui suivent l’accouchement.


Pourquoi voir un ostéopathe durant la grossesse ?


Même lorsque tout se passe à merveille, la grossesse implique de nombreux bouleversements susceptibles de perturber l’équilibre du corps. Le déferlement d’hormones, la prise de poids, les changements de posture vont mécaniquement entraîner des pressions sur les organes et l’ensemble du corps, amenant leur lot de réjouissances. Mauvaise circulation, douleurs, troubles du sommeil… Les possibles désagréments sont extrêmement variés ! Par des manipulations douces très spécifiques, l’ostéopathie va permettre de libérer les tensions accumulées, agir sur la mobilité et rétablir l’équilibre entre les différentes structures du corps. Cette approche naturelle pourra vous accompagner tout au long de ces 9 mois pour soulager les symptômes de la grossesse et vous faire profiter de ses nombreux bienfaits.


Atténuer les nausées


Inconfortables mais quasi inévitables, les nausées sont très courantes chez la femme enceinte, particulièrement au cours du 1er trimestre. Comme elles sont principalement liées aux bouleversements hormonaux, il est difficile de les soulager complètement. L’ostéopathie peut toutefois sensiblement diminuer l’inconfort en travaillant sur le foie, l’estomac, et certaines autres zones impliquées dans l’apparition de désordres digestifs.


Réduire les troubles digestifs


De très nombreuses femmes souffrent de brûlures d’estomac, de reflux gastriques, ou même de vomissements durant leur grossesse, notamment les 3 derniers mois. Le bébé grandit, l’utérus prend de plus en plus de place et pousse ainsi contre l’estomac. Grâce à des techniques ciblées sur les structures abdominales et pelviennes, l’ostéopathe va pouvoir travailler sur ces déséquilibres et aider à limiter les tensions au niveau des organes digestifs.


Soulager les lombalgies


osteopathe grossesse

Fléau bien connu de la grossesse, les douleurs dans le bas du dos peuvent devenir très invalidantes au quotidien. De plus en plus volumineux, le ventre déséquilibre le centre de gravité vers l’avant et oblige le corps à compenser, notamment en sur-sollicitant les lombaires. En agissant sur les muscles du dos et sur certains points le long de la colonne vertébrale, l’ostéopathie peut aider à corriger la posture et réduire les tensions sur la région lombaire. Bonne nouvelle, la plupart du temps, une seule séance suffit pour un soulagement immédiat de la douleur !


Apaiser les sciatiques


Souvent associées aux lombalgies, les sciatiques sont malheureusement bien connues des femmes enceintes. Généralement causées par la compression du nerf sciatique, elles se traduisent par une vive douleur irradiante qui suit le chemin du nerf (bas du dos, fesse, arrière de la cuisse…). Là encore, une seule séance d’ostéopathie peut suffire à faire des miracles ! Les gestes doux et précis du thérapeute vont permettre de dénouer les tensions, libérer le nerf sciatique et faire disparaître la douleur instantanément.


Améliorer la respiration


Au fil des mois, le bébé occupe de plus en plus d’espace dans le ventre de la future maman. Le diaphragme et les poumons peuvent ainsi se retrouver à l’étroit : le moindre effort devient pénible, provoque des essoufflements. C’est tout à fait normal en fin de grossesse. En travaillant sur la mobilité des côtes, du diaphragme et des muscles respiratoires, les manipulations ostéopathiques vont permettre de réduire les restrictions dans la cage thoracique, favorisant une respiration plus fluide, plus profonde.


Limiter les insomnies


Le sommeil est mis à rude épreuve durant la grossesse, particulièrement les derniers mois. Entre le bébé qui bouge, les douleurs, l’anxiété à l’approche de l’accouchement, le ventre de plus en plus imposant… Trouver une position confortable et réussir à s’endormir peut s’avérer quasi impossible. L’ostéopathie ne va pas traiter l’insomnie en tant que telle, mais les troubles fonctionnels qui peuvent perturber le sommeil (maux de dos, douleurs, difficultés respiratoires…). En travaillant sur les tensions et la mobilité des différentes structures du corps, l’ostéopathe va soulager les maux de la grossesse et contribuer à améliorer le confort général de la femme enceinte. Les séances favorisent aussi un état de relaxation profond, idéal pour faciliter l’endormissement et améliorer la qualité du sommeil.


Relancer la circulation


osteopathie femme enceinte

Jambes lourdes, gonflements, rétention d’eau et autres réjouissances similaires sont le lot de nombreuses femmes enceintes. Très efficace sur l’ensemble des troubles circulatoires, l’ostéopathie va permettre de stimuler la circulation et éviter que les fluides ne stagnent à certains endroits. Pour soulager au mieux certains désagréments, votre thérapeute pourra aussi vous proposer une prise en charge globale associant ostéopathie et drainage lymphatique manuel.


Préparer un accouchement en douceur


En fin de grossesse, l’ostéopathie peut être très utile pour préparer l’arrivée du bébé plus sereinement. Le travail thérapeutique se concentre ici sur la mobilité du bassin et la souplesse des tissus environnants pour faciliter l’ouverture lors de l’accouchement et contribuer à une meilleure récupération post-partum. Bien sûr, l’ostéopathie ne remplace pas le suivi médical préconisé ni les cours de préparation à l’accouchement. Mais cette approche douce et ciblée offre un bon complément pour limiter les perturbations liées à la grossesse et arriver à terme plus en forme, dans les meilleures conditions pour un accouchement optimal.


Les douleurs et inconforts liés à la maternité sont nombreux et varient d’une personne à l’autre. Mais ce n'est pas une fatalité, une prise en charge efficace peut vous soulager. Pour vous aider à profiter pleinement d’une grossesse harmonieuse, votre ostéopathe à Paris 16 saura vous accompagner vers plus de confort et de sérénité.



Existe-t-il des contre-indications à l’ostéopathie pendant la grossesse ?


De manière générale, l’ostéopathie est déconseillée en cas de fièvre, de traumatismes récents ou de tout autre problème de santé sérieux nécessitant un avis médical préalable. Lorsque la grossesse se déroule « normalement », sans pathologie particulière, il n’y a pas de véritables contre-indications spécifiques à la femme enceinte. L’ostéopathe privilégiera toutefois des manipulations douces, adaptées à l’état de santé de la future maman et à l’avancée de la grossesse (avec une vigilance particulière le 1er trimestre et à l’approche du terme).


En revanche, certaines conditions ou complications graves représentent des contre-indications absolues à la pratique de l’ostéopathie pour la femme enceinte. C’est le cas notamment en présence de :

  • Menace d’accouchement prématuré ;

  • Saignements ;

  • Grossesse gémellaire ;

  • Risques de fausse couche.


Bien évidemment, l’ostéopathie ne remplace pas un suivi obstétrical régulier. Si vous souffrez d’un problème de santé particulier, n’hésitez pas à consulter votre médecin au préalable pour recueillir son avis quant à la pratique de l’ostéopathie. En début de séance, votre thérapeute s’assurera également de recueillir toutes les informations utiles concernant votre situation et votre état de santé général. Si besoin, vous pourrez être réorientée vers un professionnel de santé plus à même de vous accompagner.


À quel moment consulter un ostéopathe après l’accouchement ?


Une prise en charge ostéopathique est vivement recommandée dans les semaines qui suivent la naissance pour aider le corps à récupérer en douceur et retrouver son équilibre. Les séances vont permettre de soulager les éventuelles douleurs persistantes de la grossesse (sciatiques, maux de dos…), mais aussi les perturbations et déséquilibres causés par l’accouchement en lui-même (mauvaise cicatrisation, troubles urinaires…).


Grâce à son action sur les structures du corps fortement mobilisées durant le travail (coccyx, bassin…), l’ostéopathie est également très importante pour optimiser la rééducation du périnée. Une séance quelques semaines après la naissance vous aidera à obtenir les meilleurs résultats et retrouver une forme optimale rapidement.


Dès ses premiers mois, votre tout petit peut aussi montrer certains signes d’inconforts ou de déséquilibres (régurgitations, déformation d’une partie du corps, troubles du sommeil…). Les techniques douces de l’ostéopathie du nourrisson vous seront très précieuses pour soulager les maux de la petite enfance et aider votre bébé à grandir harmonieusement.



Comments


bottom of page