Limiter le syndrome du canal carpien avec l'ostéopathie



Vous retrouverez cet article dans son ensemble sur :

https://osteo2ls.com/blog/news-l-osteopathie-pour-limiter-l-impact-du-syndrome-du-canal-carpien-dans-votre-vie.html


Si vous avez mal sur le côté extérieur du pouce ou au poignet et qu'il vous arrive d'avoir des fourmillements dans l'avant-bras, peut-être souffrez-vous du syndrome du canal carpien. Ce trouble musculo-squelettique est particulièrement fréquent en France puisque plus de 130 000 personnes en sont opérées chaque année. Pour éviter d'en arriver à l'intervention chirurgicale, qui en réduira l'impact.

Quels sont les symptômes qui signent l'apparition du syndrome du canal carpien ?

Le premier symptôme signant la présence d'un syndrome du canal carpien est une douleur au niveau du pouce, de l'index et/ou du majeur. Celle-ci peut se manifester sur une seule main ou les deux. Elle est ressentie sous forme de picotements, de fourmillements ou de décharges électriques, susceptibles de s'étendre à l'avant-bras. Elle peut être accompagnée d'une faiblesse musculaire touchant la main ou le poignet, ainsi que d'une perte de sensibilité des doigts sous forme d'engourdissement. Dans certains cas, le syndrome du canal carpien entraîne des difficultés de préhension à cause d'un manque de force entre le pouce et l'index. Ce symptôme exige alors une consultation médicale le plus rapidement possible.

Qu'est-ce qui peut causer le syndrome du canal carpien ?

La cause principale de la survenue du syndrome du canal carpien est la compression du nerf médian au sein du tunnel dans lequel il chemine. Celle-ci peut avoir deux origines : tout d'abord une inflammation des tendons. Lorsque ces derniers sont enflammés, ils enflent et exercent une pression sur le nerf. Cette irritation tendineuse est le plus souvent due à une sursollicitation du poignet ou à des gestes répétitifs exigeant de la force. L'autre situation qui peut déclencher le syndrome du canal carpien est une réduction de son diamètre. Cela arrive lorsque l'intérieur du poignet est maintenu contre une surface dure, comme le bord d'un bureau, par exemple, ou quand le poignet reste en hyper-extension sur une certaine durée. D'autre part, il existe différents facteurs pouvant favoriser la survenue du syndrome du canal carpien comme :

  • Le diabète qui impacte la production de collagène, une protéine qui intervient, entre autres, dans la structure des tendons.

  • La grossesse : cette période favorise la rétention d'eau ce qui peut créer un œdème au niveau du canal carpien et créer des tensions à cet endroit.

  • Le fait d'avoir un poignet particulièrement fin.

  • Certains métiers appartenant au secteur de la manutention et sollicitant particulièrement les mains et les poignets.

  • La conduite automobile prolongée qui oblige la personne à garder ses doigts resserrés sur le volant.

  • Des mouvements répétitifs exercés dans le cadre des loisirs, comme le bricolage ou le jardinage (sarclage manuel, peinture au pistolet, etc.).

  • Un mauvais maniement de la souris ou la frappe sur un clavier mal placé.

  • Etc.

L'ostéopathie efficace contre le syndrome du canal carpien

Les conseils de l'ostéopathe pour agir de façon préventive

La prévention restant la meilleure arme pour éviter de développer un syndrome du canal carpien, votre ostéopathe va vous poser des questions pour tenter d'établir si vous faites partie des personnes à risque.

C'est là tout l'objectif de l'anamnèse qui va l'amener à vous poser des questions sur votre métier, vos loisirs et, plus généralement, sur vos habitudes de vie.

Si vous travaillez sur l'ordinateur toute la journée, le praticien va vous montrer comment optimiser l'organisation de votre bureau afin de réduire les tensions que peuvent subir vos mains et vos poignets.

Si vous exercez votre métier en étant assis, l'ostéopathe vous expliquera quelle est la meilleure posture à adopter pour limiter les tensions dans votre corps.

Votre ostéopathe pour réduire les symptômes

Tant que vos symptômes restent bénins, l'ostéopathe est en mesure d'agir dessus. Sa première action va avoir pour but de décomprimer le nerf médian au niveau du poignet, ainsi que sur l'ensemble de son trajet. C'est pourquoi il va remonter le long du bras jusqu'aux vertèbres cervicales où il prend naissance. En effet, il est essentiel d'éliminer toute tension éventuelle au niveau du cou pour que le nerf fonctionne normalement. Pour cela, le praticien va utiliser des techniques visant à apporter plus de souplesse entre les différentes couches tissulaires, de la main jusqu'en haut du dos. Il va également s'attacher à identifier d'éventuelles contraintes excessives au niveau des épaules qui peuvent impacter vos poignets et vos mains.

Enfin, certains exercices permettant de repousser, voire d'éviter le recours à une intervention chirurgicale, votre ostéopathe pourra vous encourager à faire quelques séances de kinésithérapie.


Dès que vous ressentez la moindre gêne au niveau des mains ou du poignet, parlez-en à votre ostéopathe. Celui-ci sera en mesure de soulager votre douleur et de vous expliquer comment éviter qu'elle ne revienne. Le syndrome du canal carpien étant une maladie fréquente en milieu professionnel.

Vous pouvez consulter votre ostéopathe en entreprise :




4 vues0 commentaire