Bienvenue dans le monde de l'Ostéopathie !

Dernière mise à jour : 30 avr.

Sciences, Art et Philosophie


Andrew T. Still (1828-1917) fondateur de l'Ostéopathie aux Etats Unis est à l'aube de l'évolution de la médecine. Il est de la même époque qu'Henry Gray (1827-1861) célèbre anatomiste, et qu'Ignace Semmelweis (1818-1865) obstétricien hongrois qui a découvert l'origine infectieuse de la fièvre puerpérale et préconise l'asepsie.


L'approche scientifique de A.T. Still participe aux fondements de la médecine moderne du vingtième siècle. Il observe, formule des hypothèses, analyse les résultats qu'il obtient, et accumule des certitudes quant à la véracité de ses théories, et aux succès des guérisons obtenues.


Art et philosophie sont intimement liés car AT Still indique dans ses ouvrages qu'il existe de nombreux moyens pour "ajuster les os" par exemple. Chaque praticien utilise sa méthode, qui ne sera pas moins bonne ou meilleure qu'une autre, mais deux moyens différents pour obtenir un même résultat.


Dans son approche de la philosophie de l'ostéopathie, AT Still demande à ses étudiants d'adopter une attitude d'observateur, sans préjugé, l'esprit clair. Le seul but du praticien étant d'approcher "le problème" comme s'il n'y connaissait rien, et de ne rien accepter pour acquis.


Ce que je traduis par mettre son mental "de côté" et simplement poser les mains et écouter ce que je ressens sans idées préconçues.


Andrew Taylor Still né le 6 août 1828 à Jonesville, Comté de Lee en Virginie (Etats Unis) - décédé le 12 décembre 1917 à Kirksville, est un thérapeute américain, fondateur du concept et de la philosophie de l'ostéopathie.


Sources pour la rédaction de cet article :

https://approche-tissulaire.fr/niveau1/134-osteopathie/les-fondateurs/443-source-ats-fr.html


"Je trouve en l'homme un univers en miniature. Je trouve la matière, le mouvement et l'esprit" (Still, 1998,306)


Les articles que j'ai lu d'Adrew Still m'inspire beaucoup de par sa manière d'exposer les faits, de les ramener méthodiquement à la science. Il se confronte à la frontière du corps, de l'esprit et de la conscience dans ses recherches.

Il sera également un initiateur pour ses successeurs qui ont su prolonger et faire progresser l'ostéopathie, dont W. Sutherland qui fondera le Collège d'ostéopathie crânienne en 1897 au UK.

4 vues0 commentaire